Parmi les métiers du monde professionnel, il en existe des tas qui requièrent beaucoup de techniques et de patience. Les métiers du bâtiment par exemple ne sont ce qu’ils étaient il y a quelques années de cela. Les choses ont beaucoup changées et aujourd’hui, il ne se résume plus qu’à faire de simples travaux et en finir. Ces professionnels de la maçonnerie, de la peinture, de la charpenterie ou encore de la plomberie avancent avec leurs temps et courent après les connaissances pour ne pas se faire dépasser puisque beaucoup de procédés ont évolués et les techniques comme les matériaux utilisés aussi.

C’est pourquoi, ces artisans se mettent à la page en suivant divers formations professionnels pour acquérir de multiples connaissances et techniques et parmi eux, les plombiers.

Le métier de plombier, qu’est ce qui a changé ?

A vrai dire, tout et rien. Le métier en lui-même n’a pas changé mais ce sont plutôt les différentes demandent et prestations qui ont évoluées. Un plombier n’est plus ce que l’on voyait, qu’’un simple bricoleur qui viendra farfouiller sous votre évier mais, un véritable professionnel qui aura suivi des études et des formations professionnels avant d’être mis sur le terrain.

Aujourd’hui, être plombier ne s’arrête pas à être une de ces personnes que l’on appelle pour réparer la fuite sous l’évier de la cuisine ou pour déboucher les toilettes. Un plombier aujourd’hui est un artisan qui s’adapte à tout sortes de chantier et possède toutes les qualifications requises pour résoudre n’importe que problème de tuyauterie de robinetterie et d’eau. Il peut alors installer et même désinstaller tout un équipement sanitaire comme les toilettes, un évier, remplacer votre baignoire par une douche et vice-versa, il pourra vous poser une piscine et faire tous les aménagements nécessaires et requis pour vous offrir la sécurité dont vous avez besoin. Le plombier met aussi en place les jacuzzis, les spa et les saunas et vous garantira un bien-être total et un confort parfait dedans. Et, puisque l’on fait appel à lui pour l’eau, il sera aussi possible de faire appel à lui pour le chauffage et le gaz. Il maitrise alors toutes les installations de tuyauterie de la maison et vous fera un travail adapté et sur mesure, selon les plans que vous aurez pour lui.

C’est avant tout quelqu’un qui s’adapte.

En acquérant un peu plus d’expérience dans le domaine, sa carrière ne s’arrêtera pas à plombier toute sa vie. Il pourra évoluer vers chef de chantier, contremaitre, conducteur de travaux, plombier zingueur, technicien de chantier en plomberie ou encore, monteur en installations thermiques. Le plombier peut aussi décider d’ouvrir une petite entreprise à son compte et d’évoluer entant que tel. Il pourra même recruter et former de jeunes apprentis et élargir sa clientèle aux professionnels et aux entreprises.

 

Quelles sont les formations à suivre et les qualifications requises pour devenir plombier ?

Aujourd’hui, devenir plombier n’est pas un métier uniquement dédié aux hommes mais s’ouvre aussi aux femmes puisqu’on en trouve de plus en plus qui rejoignent les bancs de cette formation et sont de plus en plus nombreuses sur le terrain. Si c’est un métier qui vous intéresse, sachez alors qu’il n’y a pas qu’une seule voie pour devenir plombier et qu’il y a plusieurs alternatives en fonction du niveau d’études suivies.

Il est principalement accessible après un CAP adapté pour être plombier lambda et des formations supplémentaires seront disposées afin de pouvoir intervenir sur des missions plus complexes. Facultatives pour les problèmes basiques mais indispensables pour des problèmes légèrement plus compliqué.

Si vous faites une formation CAP, vous pourriez obtenir :

  • CAP moniteur en installation sanitaires
  • CAP moniteur en installation thermique
  • -Mention Complémentaire maintenance en équipement thermique individuel (1 an après le CAP).

Si vous avez un niveau BAC :

  • Bac pro technicien de maintenance des systèmes énergétiques et climatiques
  • -Bac pro technicien du froid et du conditionnement de l’air
  • Brevet Professionnel moniteur en installation du génie climatique et sanitaire
  • -BP métiers de la piscine.

Et pour finir, comme nous avons mentionné des interventions plus complexes, il vous faudra un BAC +2 qui vous offrira même l’occasion de travailler en milieu industriel et avoir :

-Un BTS FED Fluides Energie et Domotique option A génie climatique et fluidique

Et des formations complémentaires comme le RGE (reconnu garant de l’environnement), PGN (professionnel gaz naturel), et PGP (professionnel gaz propane).

Laissez un commentaire